L’histoire des 7 tabliers

Il était une fois un cadeau de Noël. Ou plutôt deux cadeaux Noël, destinés chacun à une personne  : mes tantes, Pasc’ et mon général (oui mon général c’est comme ça qu’on surnomme ma tante et marraine. Mais c’est affectueux ^^; )

Donc ! Un abonnement à une box cuisine pendant 3 mois pour chacune d’elle. Sauf que l’abonnement commençait en janvier. Donc il leur fallait un truc sous le sapin. J’avais vu quelques temps plus tôt comment faire des cartes à gratter maison : un peu de photoshop, d’impression, et de bricolage plus tard on avait des cartes à gratter.

C’était cool mais c’était pauvre. Du coup je suis allée farfouiller dans mes patrons et là YES ! Un tablier ! Quoi de mieux pour faire la cuisine ? Et puis c’est rigolo et au pire ça servira de chiffon.

Ouais. Quoi de mieux hein ? Si j’avais su… >.<

Histoire de me faire la main, et d’éviter les pièges à la con, j’ai commencé par m’en faire un (assorti aux couleurs de ma cuisine) :

IMG_2700

Jusqu’ici tout va bien. Simple rapide, c’est l’idéal.
Je m’attaque donc aux tablier pour mes tantes, mais entre temps me vient l’idée d’ajouter une déco, histoire de les rendre un peu plus sympa (le modèle original prévoit 472km de rubans sur les poches et ailleurs, mais 1. ça va me gonfler et surtout 2. ça leur plaira pas). Je doute un peu au début mais au final, devant le produit fini, je me dis que j’ai bien fait de faire à ma sauce… Avec des couleurs qui pètent pour Pasc’ :

tablier rouge

Malgré la lavages, les poches ont du mal

Et un peu plus sobre pour mon général :

tablier mauve

Lui, il a plus de chance

Et jusqu’ici, tout allait toujours bien. Mais plus pour très longtemps…

Ca a commencé par Pasc’ qui utilisait tellement son tablier qu’il finissait par marcher tout seul.
Quelques mois plus tard, de retour dans la maison familiale, quand ma mère lui a fait remarquer en riant que, quand même, elle pouvait bien le laver un peu, la réponse de Pasc’ a été le début de la fin : « Ben ouais mais il est tellement pratique ! On le règle comme on veut et avec ces deux grandes poches c’est top ! Si j’en avais un deuxième, je pourrais alterner… »

Et puis ma mère s’en est servi. Ca a signé mon arrêt de mort :
mam’Agel : « Mais… Mais c’est vrai qu’il est super bien ce tablier ! »
Pasc’ : « Ah ! Tu vois je te l’avais dit ! »
mam’Angel se souvenant soudain que je suis dans la pièce se tourne vers moi : « Mais ! Mais d’ailleurs c’est un scandale ! Je suis ta mère et j’ai même pas un tablier ! C’est une honte ! »

Elle était hilare bien entendu. M’enfin bon, pas à 100% quand même quoi…

Régulièrement ça revenait à la charge : l’une pour rappeler que si elle en avait un deuxième pour faire laver plus souvent le premier ça serait quand même pas mal, la seconde pour s’offusquer de ne même pas en avoir un en étant ma mère (ça devenait presque un tabliergate cette histoire).

Et en février 2015, mon oncle et son épouse viennent visiter mon humble chez moi. Et belle-tata voit mon tablier (vi, vi, le tout premier, le crash test). Je vous laisse deviner qui a subtilement expliqué que dis donc, il est bien joli ce tablier, et qui a renchéri dernière avec son outrage d’être ma mère et ne pas avoir de tablier.
Voilà voilà… (têtus à la limite du mono-maniaque ? Nous ? Je ne vois pas de quoi vous parlez !)

Les rappels n’ont pas manqué non plus cet été, du coup en septembre, me voilà partie au marché saint pierre avec mam’zelle chouquette pour chasser du tissu !

Je découvre à cette occasion que la bête toile de coton coute maintenant 6€/m, ce qui est tout simplement scandaleux (c’est de la TOILE COTON ! De la STUPIDE et MORNE toile de coton ! Pas de la soie sauvage que diable ! @.@) (ok il ne faut que 1,70m de tissu pour faire un tablier et y a du rab MAIS QUAND MEME !)

Bref.

C’est ainsi que je me suis retrouvée avec de quoi faire pas moins de 4 tabliers. Ca me déprimait déjà. Parce que bien sûr avant de les coudre, il fallait les couper, ces 4 tabliers. QUATRE TABLIERS !!!
Donc quatre fois le même corps, quatre fois le même bout tordu pour le haut, quatre fois (8 en fait, y en a 2 par pièce) les mêmes poches, et quatre fois les trois longueurs pour le lien. Au départ j’ai coupé le premier pour mam’Angel, puis je l’ai cousu :

tablier coeur

Et là j’ai envisagé la suite. J’ai cru que j’allais décéder…

J’ai donc coupé à l’industriel : tous les corps/bouts tordus, puis toutes les poches et tous les liens. C’était affreux mais j’avais la satisfaction de savoir qu’après JE NE COUPAIS PLUS DE TABLIER ! \o/

Ca peut paraitre un détail comme ça mais croyez-moi c’était un vrai soulagement. J’ai cousu de la même façon ensuite, au moins pour les assemblages, et ensuite je suis passée à la déco. D’abord avec celui de Pasc’ :

Le lapin sauveur des champignons...

Le lapin sauveur des champignons…

Puis celui de ma mère :

Elle aurait aussi pu être fana de Rubik's Cube. Mais non.

Elle aurait aussi pu être fana de Rubik’s Cube. Mais non.

Et enfin celui de belle-tata :

Etrangement le moins relou des 4 !

Etrangement le moins relou des 4 !

Et là quand je les ai tous eu sous le nez, sages, propres et repassés… D’un coup, j’ai eu cette pulsion de me jeter sur le patron, de choper un briquet ET DE FAIRE UN GRAND FEU DE JOIE ! \o/ Et puis l’idée est partie comme elle est venue et je me suis contentée de le ranger dans sa pochette, et de mettre la pochette dans ma boite à patrons, puisqu’il n’est plus question de coudre de tabliers, N’EST-CE PAS ! Sept ça suffit bien !

… mi décembre, un copain de ma mère est venue la voir. Il a été dans la cuisine. Il a vu les tabliers.
Ils sont allés dans ma montagne, dans la maison familiale. Il a vu le tablier rouge.
Et il a demandé pourquoi lui aussi il n’avait pas un beau tablier.

Je crois que j’ai envie de mourir T__T

(et cessez de vous moquer, JE VOUS ENTENDS ! è.é/)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s