[Review] Des amish, des vampires et des biquettes… In space ! \o/

Alors… par où commencer ?
Par le début oui merci mais à part ça…

Reprenons les vieilles habitudes tiens, ça fonctionnait bien. Donc parlons de Amish Vampires in Space de Kerry Nietz.

L’histoire : une communauté amish doit quitter sa planète dont le soleil menace d’imploser. Un vaisseau cargo passant par là et captant leur signal de détresse les embarque à son bord… et ça dérape.

Ressenti : avant toute chose il y a une note de l’éditeur en début de bouquin qui explique qu’à la base il a lancé cette idée comme un gros gag (il avait même créé une fausse couv’ qui est intégré au livre) et que c’est un de ses auteurs qui un jour est arrivé et lui a dit « hey mais en fait j’ai peut-être une histoire pour aller avec ton titre… je peux l’écrire ? ». Il a dit ok même s’il se réservait le droit de ne rien publier mais en fait, malgré le titre ouvertement comique, il a réussi à sortir une bonne histoire. Donc oui, dès le départ ce titres EST fait pour être comique (pour ne pas dire carrément ridicule).
J’avoue que ça m’a quand même rassurée parce que bon… déjà des amish vampires mais en plus dans l’espace quoi… excusez du peu mais c’est pas commun tout de même ^^;
Pourtant, au fur et à mesure de la lecture, on s’aperçoit que c’est un gag drôlement bien construit tout de même : dans cet univers, les communautés amish sont envoyées en premières colonisatrices des nouvelles planètes habitables… parce qu’ils savent se débrouiller sans rien ! Leur mode de vie même permet de coloniser des planètes mais sans avoir à se soucier d’un quelconque apport de technologie.
J’ai trouvé ça affreusement bien pensé, parce que c’est d’un bon sens confondant, quand on y pense 
Sinon ces braves amish ne sont pas des vampires en arrivant : ce sont des gens tout à fait normaux. En réalité ça tient à un colis embarqué juste avant eux, en chemin, et à un monsieur qui ferait mieux de se contenter de faire le ménage au lieu de fouiller partout…
Les événements sont bien liés et finalement la mayonnaise prend très facilement parce qu’il n’y a pas les incohérences qu’on aurait pu attendre (que foutent Edward Cullen et des amish dans l’espace ???)
Les personnages sont touchant et plein d’humanité. Jeb’ et sa femme notamment sont très attachants mais autant que le sont le capitaine du vaisseau ou Singer ou la doc… Ils ont tous leur petit truc.
Le seul inconvénient finalement c’est le rythme/le style : c’est LENT !! Nom d’un vampire à roulette que c’est LENT !! >_<
Bon après c’est un goût personnel hein, je m’y suis habituée. Mais quelque part ça m’a rappelé Game of Thrones : c’est pas tant le rythme (même si…) que le style qui est particulier et auquel il faut s’habituer. Après une fois qu’on a passé outre, ça glisse tout seul mais au départ c’est un peu compliqué (surtout quand on n’a que les amish en main, sans vampires et sans in space. On a hâte de savoir comment on va arriver là et perso j’ai trépigné à certains moments). Mais l’histoire se pose et se déroule, à un rythme plutôt égale, façon pas de légionnaire, une fois que le rythme est posé il varie pas, et c’est en ça que ça m’a rappelé les compères de Westeros.
Du coup on découvre les choses peu à peu mais le tout fait sens et se tient. Il se passe des trucs fun, des trucs mystérieux, y a des gens louches, des gens qui prient, d’autres qui bricolent, d’autres qui découvre la technologie, bref, on ne s’ennuie pas. Finalement, je me suis assez facilement laissée prendre dans l’histoire même si par moment je l ‘ai mise de côté, justement à cause de ce déroulement pachyderme.  Les ficelles sont assez visibles mais très franchement, je ne lisais pas ça pour une quelconque trépidation scénaristique à la base donc ça ne m’a pas vraiment dérangée.
C’est vraiment le mélange improbable entendu par le titre qui m’a attirée en premier lieu et je n’attendais pas grand-chose de ma lecture donc je ne pouvais être qu’agréablement surprise. Et ce fut le cas ! ^^
Et puis si ça ne suffisait pas à vous convaincre : il y a une biquette.
Mais pas n’importe quelle biquette, ZE biquette : UNE BIQUETTE VAMPIRE ! Parfaitement madame !!  \o/ (oui, quand je m’exclamais avoir trouvé mon perso préféré sur twitter, c’était elle XD ) (sérieux une biquette vampire… c’est super classe quand même ! *.*)

Conclusion : un truc super sympa à lire, bien plus construit et cohérent que le titre le laisse penser, et encore plus jouissif si on intègre bien que ça ne se prend pas trois secondes au sérieux. (et croyez le ou non, après les trois tome de fifty shades, ça fait des vacances… ) Chaudement recommandé si vous avez envie de lire un truc un peu farfelu-pas-commun, fun, et qui sort de l’ordinaire ! (et avec une biquette vampire ! <3)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s