Runkeeper : une appli qui vous veut du bien…

Samedi matin, 8h10.
Je pars avec mes belles baskets pour un petit footing de 5km… La routine quoi.

Et bien QUE TU CROIS FILLETTE !!!

Je ne m’en souvenais plus à cet instant précis mais mercredi, sur une très mauvaise inspiration, mais je ne le savais pas encore, j’ai activé l’option « Pause automatique » de Runkeeper.

Option du malin

Option du malin

Sur le moment je m’étais dit, très stupidement « tiens mais ça pourrait être cool ça ! »
PETITE SOTTE !!
Je bosse dans l’informatique : je SAIS que quand on me vend un truc automatique et intelligent C’EST DE L’ARNAQUE !!
Donc me voilà partie, trottinant tranquillement au son de ma musique quand soudain au bout d’à peine plus d’un kilomètre…

« Activité mise en pause ! »

(parce que oui, en plus de te vouloir du bien, Runkeper te parle).
À peine ai-je eu le temps de réaliser et de dégainer mon pommePhone de sa place (je ne dirai pas où, je vous laisse imaginer) que dans mes oreilles…

« Activité reprise ! »

Alors que je n’avais rien touché dans un cas comme dans l’autre.
Cette petite plaisanterie continue et sur le moment je ne me rappelle pas de l’option des ténèbres… Et quand finalement j’ai la révélation je ne peux rien y faire : en pleine session on ne peut pas modifier les options…
J’étais donc en train d’insulter copieusement mon appli dans mon quatrième kilomètre, cette fois le « Activité reprise ! » se faisait désirer quand, surestimant ma capacité au multi tasking, j’ai dégainé une nouvelle fois mon téléphone pour le secouer et tenter de le faire repartir…
Grossière erreur….

Pied mal posé, perte d’équilibre…. J’ai sautillé, courru, tenter de rattraper le coup , fait de mon mieux mais force est de constater que je n’ai pas l’équilibre d’une danseuse étoile et encore moins d’un ninja.
Résultat : genou écorché, main pelée et vitre du pommePhone hachée menue.

Blessure de guerre

Blessure de guerre

Je me suis ramassée, grondant et crachant comme un chat fâché, je suis rentrée sous l’œil inquisiteur de pompiers qui partaient en intervention, et direction la pharmacie pour ma main (parce que je me suis quand même pas ratée).
Inutile de préciser qu’à peine la vitre du téléphone réparée, vers 18h, je me suis dépêchée de désactiver cette option de m*rde (oui la vitre était tellement HS que même le tactile avait eu mal…)

Conclusion : je n’ai jamais été très confiante dans la technologie, avec de justes raisons, et que j’ai pu, littéralement, confirmer dans le sang…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s