J’ai un travail fabuleux – Episode 7.06 – IL PLEUT DANS LEUR TÊTE !! è.é

(Oui je suis fâchée) (mais ça s’explique assez facilement vous allez voir).

Vous vous souvenez de zorglub et de son installation foireuse ? Eh bien on va reparler de lui…

Hier de 14h à 15h30 (AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!! 1h30 de réunion !!! UNE HEURE TRENTE !!!), réunion avec plein de gens dont :
petit roquet, le nouveau gestionnaire de zorglub,
géraldine, une collègue (il faudra que je vous parle de géraldine) (non ce n’est pas son vrai nom),
happy, référente BAU (il faudra que je vous parle de happy aussi)
– un des gars responsable des techniciens de la hotline du boulot

Ce pauvre responsable avait des questions à poser parce que, en gros, ses techniciens sont censés avoir des actions pour la création/modification des accès et des comptes sur zorglub sauf que… personne n’a pensé à leur expliquer quoi et comment (oui, chapignon a été aidé par chaussette) (du coup, que ça soit de la merde n’étonne personne, en effet).

Et à un moment pendant cette réunion, le responsable des tech fait tout de même remarquer que « ça serait bien de communiquer auprès des utilisateurs pour qu’ils sachent comment demander quoi, et en indiquant quelles informations ». Proposition très pertinente quand on voit le bordel que représente une demande d’accès à notre fameux zorglub.

Je me permets, un peu plus tard dans la discussion, de confirmer que oui, en effet, il faudrait vraiment quelque chose de simplifié pour les utilisateurs qui doivent faire une demande, pour faciliter la vie de tout le monde. Et là… petit roquet commence à se vénère tout seul et, en gros, à m’expliquer que lui, il a déjà passé beaucoup trop de temps à repasser sur la doc faite par chapignon (un truc illisible et indigeste qui contient pêle-mêle des bouts de processus, de documentation technique, de procédures utilisateurs, et de procédures de traitement, et qui même après les corrections reste tout à fait inutilisable par qui que ce soit), et que lui il ne va pas encore perdre du temps là-dessus parce que ce n’est pas son travail et qu’il a déjà passé trop de temps dessus (oui, il tournait un peu en rond).

Je suis restée un peu sur le cul parce que j’ai pas compris pourquoi il s’énervait contre moi, d’une part, et d’où est-ce que ce n’est pas le travail du gestionnaire de l’application de faire la doc sur cette même application. Je sais que je suis blonde et que parfois j’ai du mal, mais là, ça m’a tout de même choquée.

La réunion se termine, et ça en reste là.

Un peu plus tard dans l’après-midi, happy vient me voir sur skype, fâchée comme tout, et m’apprend la chose suivante : petit roquet et géraldine sont allés parler à gpp, notre chef, et il a été conclu dans la joie et la bonne humeur que JE devais rédiger la doc utilisateur pour zorglub.

Moi.
Qui n’ait rien à voir avec cette appli.
Qui ai déjà du mal à piger comment on valide une demande d’accès.
Qui n’a aucune idée de comment, dans quel ordre et avec quelles infos les différents tickets doivent être créés/remplis.
Je dois rédiger une doc.

Happy, toujours très fâchée, parce que personne ne lui demande son avis alors qu’elle gère tout de même cette partie de l’activité, m’explique qu’elle compte en parler à la réunion de service qui a lieu demain (aujourd’hui à 13h donc) parce que c’est totalement le job de petit roquet qui de toute façon, d’après elle, ne fait rien de ses journées donc trouvera parfaitement le temps.

Avance rapide. J’arrive ce matin et dans ma boite mail, je trouve la chose suivante :

Bonjour Angel,

Suite à  notre réunion avec ChefDesTech concernant Zorglub ainsi que la demande de fournir une procédure simplifié à nos utilisateurs.

J’ai pris le temps de discuter avec GPP et Petit Roquet, il s’est avéré que Petit Roquet n’a pas le temps (pour faire un bond en arrière et nous fournir une procédure à jour).

Il a été décidé que tu vas devoir prendre un peu de temps cette semaine ci ou la semaine prochaine pour travailler sur le document cité ci-dessus.

Nous aurions le temps pour en parler demain pendant le « Monthly Team meeting » … malheureusement je ne serai pas présente, je serai de retour  lundi prochain.

Tu pourras ainsi discuté de vive voix avec l’équipe.

En te remerciant par avance.
Cordialement,
Géraldine.

Non vous ne rêvez pas : il a été décidé que je vais écrire une procédure utilisateur. Simplifiée. Sur un truc que je ne connais pas.

Comme dans « demandons à un plombier d’expliquer en détail à un néophyte le montage d’une prise électrique ».

Et visiblement personne n’est choqué par cet énoncé. Du tout. Jamais.

A titre personnel, je le suis, très fort (et promis, pour une fois ça n’a rien à voir avec mon allergie notoire à toute forme d’autorité). Je veux dire, pour de vrai de vrai : je ne sais pas dans quel ordre les différents tickets doivent être ouverts, et avec quelles infos dedans. C’est peut-être marqué dans le bousin infâme pondu par chapignon et trituré par petit roquet, mais ce truc étant tout à fait incompréhensible, il faudrait d’abord que j’y trouve une logique avant de rédiger. Perte de temps puisque le type qui a trituré ça en dernier, lui doit avoir toutes les clés pour rédiger cette procédure simplifiée.

CETTE BANDE DE GLANDUS DE L’ESPACE BASEE A BRUXELLES DECIDE QUE JE DOIS REDIGER UN TRUC ALORS QUE J’Y CONNAIS RIEN !!! MAIS COMMENT PEUT-ON ÊTRE AUSSI CON ??? SERIEUSEMENT ??? ET CE SOMBRE DEBILE DE GPP QUI NE MOUFTE MÊME PAS QUAND ON LUI PROPOSE CA ??? MAIS IL A ETE FINI A QUOI ?? A LA BIERE FAISANDEE ??? A LA PISSE DE CHAMEAU MALADE ??? ET L’AUTRE NOUILLASSE DE GERALDINE QUI M’ECRIT AVEC SON AIR CON ET SA VUE BASSE AVANT DE SE TIRER EN CONGES POUR LA FIN DE LA SEMAINE, ELLE A CRU QUOI ??? QUE J’ALLAIS M’EXECUTER AVEC UN SOURIRE ??? FOURNIR LES GRAVILLONS AVEC LE BUTT PLUG ??? J’ECOUTE DEJA PAS CE QUE ME DIT NOTRE RESPONSABLE PARCE QU’IL RACONTE DE LA MERDE ALORS LES PROPOS D’UNE MEUF QUI EST MÊME PAS FOUTUE D’EXPLIQUER CE QU’ELLE FAIT PARCE QU’ELLE N’EST QU’UN POUSSE-BOUTON SANS CERVEAU C’EST MÊME PAS EN RÊVE !!! IL PLEUT DANS SA TÊTE SI ELLE Y A CRUT UNE SEULE SECONDE !!! IL PLEUT DANS LEUT TÊTE A TOUS !!! TOUS !!!!

DE TOUTE FACON CETTE BANDE DE RACLURES DE VIEUX BIDET D’HOTEL DESAFECTE SAIT MÊME PAS FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE UN USER GUIDE, UN PROCESSUS ET UNE PROCEDURE DE TRAITEMENT !!!! CE SONT DES GLANDUS INUTILES ET INCOMPETENTS !!! JE VEUX LES ERADIQUER, LES RASER DE LA CARTE ET REDUIRE LES RESTES EN PULPE POUR LES ENVOYER ENTRE LA GRANDE OURS ET JUPITER LA OU ILS NE SERVIRONT PAS PLUS MAIS OU ILS ARRÊTERONT DE ME FAIRE CHIER !!!

(oui, il se pourrait que je sois un tantinet agacée)

(point positif cependant d’avoir laissé libre court à ma rage mon léger mécontentement : je crois qu’en fait, si petit roquet ne veut pas la rédiger cette doc… c’est parce que tout gestionnaire de zorglub qu’il soit… il n’a pas plus d’idée que moi de ce qu’il faut mettre dedans… )

J’ai un travail fabuleux – Episode 7.05 – L’excité du mardi matin

Dans la catégorie « certaines personnes ont de graves soucis de communication », j’appelle : l’excité de ce mardi matin !

Vous vous rappelez de zorglub ? Ben voilà le monsieur a fait ses trouze mille tickets pour demander l’accès. Manque de bol, un de ces tickets est tombé chez moi et je n’ai pas eu (ni pris, soyons honnête) le temps de me pencher dessus.

Ce matin, je skype la collègue qui a pris la suite de chapignon sur le sujet pour qu’elle me montre comment traiter d’autres tickets et… celui-là.

Dans son ticket, le demandeur, aussi le bénéficiaire, a mis dans l’origine de connexion « NomDeSonOrdi / Zorglub » et dans le nom des serveurs il a mis les adresses IP (ça revient à donner votre date de naissance quand on vous demande votre âge : l’info est trouvable mais dans un cas faut une manip’ en plus, dans l’autre on a l’info en direct donc on gagne du temps).

Du coup, collègue-choupie me dit « ah ben non là tu refuses ! Déjà l’origine des connexions c’est pas bon [ndlr : faut dire qu’on a pas le service de support info le plus réactif et efficace non plus et c’est eux qui mettent en place les aspects techniques… ] et en plus il faut le nom des serveurs pas l’IP ! »

Donc bête et méchante je m’exécute. Jusqu’ici tout va bien.

Sauf que (forcément, vous l’attendiez).

Une demi heure plus tard mon téléphone sonne. Je réponds. Et là…

J’ai à peine le temps de dire bonjour qu’un mec avec un fort accent commence à me dire qu’il est pas content parce que j’ai fermé son ticket et que mes justifications ne lui conviennent pas et qu’en plus il a attendu 14 jours pour ça et qu’il ne peut pas travailler c’est un scandale ! Donc déjà je commence par m’excuser platement pour le délai (j’avais d’autre laine à filer mais ok, c’est long) et par confirmer que oui, le formulaire à remplir n’est pas clair mais–

Je n’irai pas plus loin : le mec repart dans sa diatribe en disant que c’est un scandale et qu’il faut qu’il refasse une demande et qu’il va devoir encore attendre 14 jours, que si lui il traitait ses clients comme ça il ne les garderait pas longtemps et il veut parler à mon responsable !

Je voulais lui proposer de refaire une demande, faire valider par son responsable et me donner le numéro dans la foulée que je valide aussi pour gagner du temps : en l’espace de 10mn même pas ça en aurait été au stade de la mise en place technique. Sauf que je n’ai pas pu aller plus loin que lui proposer de refaire une demande qu’il repartait en boucle, pour en conclure que :

  1. il ne refera pas de ticket (j’ai envie de dire : si tu veux monsieur, mais si tu demandes rien, en toute logique, t’auras rien)
  2. s’il doit refaire une demande parce que la sienne était soi-disant mal faite (non monsieur tu peux rayer « soi-disant ») ça veut dire que son responsable a mal validé la première fois et c’est pas possible (beeeeen de fait, si ? Puisque TOUS les responsables sans exceptions ou presque valident sans regarder ce que leurs subordonnés demandent ?)

A ce stade, vous pensez bien que j’essayais même plus d’argumenter vu que tout ce qu’il voulait c’était rougner sur quelqu’un (certaines personnes ont beaucoup trop de temps libre), et pas du tout trouver une solution efficace au problème qui nous occupait. Ce qui est tout de même dommage, parce que ça aurait pu se faire très vite, en fait.

Quand il a redemandé à parler à mon responsable j’ai répondu avec la plus grande décontraction que « je veux bien mais je suis à Paris et lui à Bruxuelles ». Y a eu un blanc. Il a demandé son nom. Et il a… raccroché. A mon nez, oui, oui.
Charmant pour un type qui a geint pendant 15mn dans mes oreilles sur le traitement honteux qu’il a subi -___- (je lui aurais pécho sa meuf dans un bar ou piqué sa place dans le bus le mec aurait réagi pareil, je pense) (oui fermer son ticket est une grande injustice de ce monde, semble-t-il…).

Dans la foulée j’ai fait un mail à collègue-choupie, copie gpp pour prévenir qu’un tordu risquait de débarquer dans leur coin d’open space (j’ai été politiquement correct dans le mail mais l’idée était là). Parce que d’expérience, la meilleure défense dans ce genre de cas, c’est toujours l’attaque.

Cela étant, comme collègue-choupie m’a répondu peut-être 20mn plus tard qu’il avait essayé de l’appeler elle (elle n’a pas répondu, et apparemment, il peut se débrouiller pour bosser sans le truc du ticket annulé donc il a pas à faire chier), couplé à sa remarque sur le fait de « garder des clients », j’en déduis que ce monsieur a cru au départ que j’étais une petite opératrice au Maroc ou dieu sait où et qu’il a déchanté d’abord en entendant que j’étais à Paris, puis en regardant dans l’annuaire interne qui est gpp. Si ça le calme un peu et que ça l’encourage à parler un peu mieux aux gens et à écouter ce qu’ils proposent…

En fin de compte, collègue-choupie l’attend de pied ferme, prête à lui bouffer un mollet s’il vient faire suer, et m’a dit que je n’avais à m’inquiéter de rien.

Conclusion : VIVE COLLEGUE-CHOUPIE ! \o/

J’ai un travail fabuleux – Episode 7.04 – GPP

Comme déjà mentionné ici et , il faut que nous parlions de GPP (et sa super licorne) (oui je suis jalouse).

Mais commençons par le commencement. GPP donc.

Déjà GPP pour « Genki Power Plus ». Et pour qui ne serait pas familier avec la culture japonaise, quelqu’un qui est « genki » c’est quelqu’un qui globalement de bonne humeur, énergique, souriant et joyeux. Trop parfois.

Et donc oui, le « power plus » derrière est un indice pour qualifier mon n+1 côté client : il est toujours d’humeur « AWESOME!! » (dixit lui-même), au point que c’est parfois trop pour moi aussi (vous dire si le mec est en joie perpétuelle XD). Le problème c’est que s’il n’était qu’énergique et motivé ça irait encore. Ca pourrait même être un super moteur pour l’équipe !

Sauf que (ben oui forcément… )

GPP pourrait faire partie d’une équipe de bisounours : il est toujours content et… il est toujours content. Et positif. Et surtout – surtout ! – il ne fait jamais dans le conflit. Ja-mais.

Ce qui, vous vous en doutez bien, peut vite devenir compliqué quand il s’agit de prendre des décisions pour l’équipe. Parce que forcément, décider, c’est trancher et trancher, c’est parfois (souvent) ne pas contenter tout le monde.

Mais comme GPP est un bisounours, GPP ne voit pas ça comme ça. Il fait toujours tout pour faire la couleuvre et esquiver ce genre de situation, soit en faisant le mort, soit en donnant des demi-réponses vagues qui, en fin ce compte, ne résolvent rien du tout. Le gros souci c’est qu’il ne se rend pas compte des situations que ça peut provoquer, comme quand par exemple il laisse chaussette se comporter en responsable alors qu’il n’en a ni les attributs, ni les compétences et qu’en plus c’est pour refiler son boulot aux autres sous couvert de jouer le petit chef (oui je soupçonne chaussette d’avoir le zizi tout dur dans son caleçon dès qu’il a la plus petit impression de responsabilité, ou dans son esprit, de pouvoir) (oui il est complexé comme ça ce garçon).

Et quand je dis que GPP est un bisounours, c’est qu’il en applique la technique de défense n°1 : « si je ferme les yeux très fort, alors le monstre ne me verra pas ». C’est de façon globale ce qu’il fait avec les problèmes. Et si c’est mignon avec les bisounours, ça ne l’est absolument pas avec les chefs de service (soyons réalistes).

Il esquive tout. Mais quand je dis tout, c’est vraiment tout. Les problèmes d’orga, que ce soit dans le fond ou la forme, les problèmes d’efficacité, de compétences, de management, tout.

Parfois, il me fait penser à un môme de six ou sept ans à qui on dit de ranger sa chambre et qui pousse tout sous le lit et/ou dans le placard : rien n’est rangé mais ça ne se voit plus au premier coup d’oeil.

Meilleure illustration de la tendance : GPP veut se débarrasser de la boite mail du service parce que « y a trop de trucs dedans on comprend rien », il veut s’en débarrasser. Bonne idée ! Mais au lieu de faire un audit de la boite en question, de voir quel(s) répertoires peu(ven)t être supprimé(s) et de mettre des règles de gestion strictes…

Il va faire créer un ticket.

Dans le logiciel de demandes informatiques.

Il y aura donc maintenant un ticket « Security request » ou un truc comme ça. Alors certes il y aura un peu de filtre en fonction du sujet choisi par les utilisateurs. Mais concrètement ? Il y a des très fortes (mal)chances pour que ça finisse en grand n’importe quoi, où on sera toujours spammer de merdes mais !! Ca ne sera plus dans la boite mail. Juste déplacé ailleurs.

Et encore ! C’est dans le meilleur des cas : connaissant mes charmants collègues et leur absence totale de rigueur, je sens qu’on va encore et toujours voir des mails qui partent dans tous les sens de la boite (alors qu’on l’on peut écrire aux gens direct depuis l’outil pour faire les tickets).

Et donc, pour finir sur une note positive : un jour notre GPP a eu une conversation Skype avec Asrial, qui s’est conclue par un « on a plus de chance d’avoir une [image envoyée par mail] que d’avoir des utilisateurs autonomes » de la part de GPP.

Et l’image qu’il a envoyée, Asrial a décidé de la faire au crochet et de la lui envoyer. L’image elle ressemblait à ça :

ELLE EST TROP CHOU ! *.* (elle a voyagé sous vide par courrier interne) (et oui il l’a gardée) (résultat le mafieux était jaloux XD) (oui on parlera du mafieux à l’occasion. Il est rigolo ^^)